Sauvegardez vers le Cloud


Loading

Sauvegardez vers le Cloud

  • Date14 février 2017
  • AuteurAC2S

Sauvegardez vos données vers le Cloud (article de notre partenaire oodrive)

De nos jours, pratiquement toutes les entreprises sont dépendantes de leur système informatique si bien que le moindre sinistre ou une simple défaillance sur les supports et matériels utilisés peut être fatale pour l’activité d’une firme. Ce n’est donc pas étonnant si de nombreuses sociétés de toutes tailles s’accordent à mettre en place un plan de continuité d’activité PCA ou un plan de reprise d’activité PRA. Pourtant, ces deux termes ont chacun leurs propres spécificités et répondent à des besoins bien distincts.

Le PCA : Pour offrir une disponibilité des activités essentielles

Permettant d’assurer les activités importantes pour la bonne marche d’une entreprise, le PCA définit et met en œuvre un ensemble de procédures, d’architectures et de moyens afin d’éviter les éventuelles formes d’interruption. Ayant donc pour principale mission d’assurer une disponibilité en continu des infrastructures tels que les réseaux, les datacenters, les serveurs ou encore les stockages, le PCA garantit en toute situation que les utilisateurs profitent d’un service sans interruption.

Par ailleurs, un PCA est généralement réparti en deux volets différents dont le PCI et le PCO. Le plan de continuité informatique regroupe l’ensemble des modes opératoires ainsi que les moyens de continuité des fonctions au sein d’un système d’information. Quant au plan de continuité opérationnel, il a pour principale mission de définir toutes les exigences métiers qui peuvent être liées à la continuité de l’activité.

Le plan de continuité peut donc être considéré comme une solution de grande utilité notamment lorsque le système informatique fait face à une indisponibilité ou dans les cas où les locaux sont totalement ou partiellement endommagés. Il peut également agir contre les risques de blocage d’activité suite à des situations externes.

Le PRA : Pour le redémarrage des activités en cas de défaillance

A la différence du PCA qui consiste à assurer la continuité de l’activité sans subir aucune interruption de service, le PRA assure, quant à lui, la reconstruction de l’infrastructure informatique ainsi que la remise en route des applications stratégiques d’une entreprise.

Permettant de réduire les conséquences financières, le PRA utilise un plan de sauvegarde qui garantit en cas de sinistre ou d’incident la remise en route de l’activité de l’entreprise. En fonction des besoins et des moyens financiers d’une entreprise, le PRA propose de nombreuses stratégies qui permettent à une firme de reprendre son activité dans les meilleurs délais. A cet effet, la mise en place d’un PRA doit être déterminée selon la probabilité des risques, leurs effets mais aussi selon l’efficacité des prestataires ou des services habilités à intervenir.

Parmi les mesures qui peuvent être définies dans le cadre d’un PRA, les systèmes de secours, les sites de secours ainsi que la redondance des données figurent parmi les principales solutions à adopter.

Par ailleurs, les mesures curatives regroupent l’ensemble des méthodes et des procédés qui permettront à une entreprise de redémarrer son activité après un incident. Selon la criticité des sinistres, un certain nombre de mesures de reprise peut être opté dont la restauration ou la reprise des données via un système de sauvegarde, le redémarrage des applications et/ou des machines ou encore l’utilisation d’un site de secours.

Pour plus d’informations, contactez-nous via notre page contact